Eco-conception des films plastiques agricoles à la source

Pour des raisons aussi bien économiques qu'environnementales, les industriels du plastique agricole ont dès l'origine intégré les impératifs écologiques dans la conception de leur produit :
• réduction à la source de la matière utilisée (polymères)
• faciliter le recyclage
• optimiser les capacités opérationnelles des recycleurs
• encourager l'émergence d'une économie circulaire
Mais les effets secondaires de l'éco-conception sont également intéressants :
• prévenir le brulage et l'enfouissement de déchets utiles
• réduire le risque de dispersion des déchets

 

 

 

 

 

Sur quels paramètres les programmes de R&D devront-ils agir ?

L'éco-conception agit sur :
• La taille et l'épaisseur. Autrefois l'épaisseur était un facteur d'économie. Aujourd'hui elle devient un facteur écologique.
• L'allongement de la durée de vie des films, pour une optimisation de leur production.
• A la source, l'utilisation de matières premières (granules de polyéthylène) issues, le plus possible du recyclage.
• L'utilisation de matières bio-sourcées, en prenant en considération
le fait qu'il ne faut pas que le bio-sourcé perturbe la chaîne du recyclage.

Préserver les ressources d'énergies fossiles, implique des programmes
de R&D qui devront s'attacher à :
• Développer l'éco-conception des films de première génération.
• Pour les films de deuxième génération améliorer les matières recyclées avec des additifs comme par exemple : les anti-UV, les anti-oxydants, des lubrifiants pour redonner de la fluidité au produit et donc améliorer son aspect de surface, des absorbeurs d'humidité (oxyde de calcium) pour éviter la formation de bulles, etc.
• Pour les films de première génération, on peut concevoir d'intégrer ces additifs, préventivement, en éco-conception à la source.

 
     
Page d'accueil
retour au portail
accés au site CPA
accés au site des plastiques agricoles
accés réservé aux abonnés
nous contacter
voir le plan du site