Serge Vassal Président d'APE

Début 2009, toutes les conditions étaient réunies pour la mise en place de la filière. L’APE était créée pour en assurer la gestion financière tandis qu’ADIVALOR se voyait confié la gestion opérationnelle.
Quatre ans plus tard, en récupérant 43 500 tonnes de Films Agricoles Usagés (FAU), l’APE parvient à collecter 62 % des volumes mis en marché. Elle est donc en phase avec l’objectif de 75 % qu’elle s’est fixée pour 2015 dans l’accord cadre du 8 février 2011, signé entre l’interprofession et les Pouvoirs Publiques (taux de recyclage de 99 %).
Ces résultats n’auraient pas été possibles sans l’aide affirmée de l’ADEME qui nous a accompagnés depuis l’origine. Avec la fin de cette aide, l’APE doit maintenant assurer seule sa pérennité.
Avec ADIVALOR, l’APE souhaite que 2013 soit l’année d’une large concertation avec ses partenaires distributeurs et utilisateurs afin de créer les conditions favorables à cette continuité.
Son développement se poursuit désormais avec l’adhésion récente des fabricants et des distributeurs de ficelles et de filets agricoles pour des collectes dès le mois d’avril 2013. Les fabricants de filets paragrêle ont également rejoint l’APE pour des opération de récupération qui commenceront en mars 2015.
Des réflexions sont également conduites pour d’autres produits de l’agrofourniture tels que les plastiques horticoles et les filets de pêche.
Au moment où la Commission Européenne, avec la publication de son Livre Vert, soumet à la concertation la plus large l’évolution de sa législation sur les déchets et leur gestion, l’APE met à la disposition des industriels son savoir-faire afin que toute nouvelle réglementation réponde bien aux attentes des utilisateurs de produits qui sont mis en marché. L’interprofession travaille en concertation pour une Ferme France plus propre et plus belle.

 

vers la page d'accueilretour vers le portailpage d'accueil du site CPAaccueil du site des Plastiques Agricolesaccés abonnésnous contactervoir le plan du site